Rando”des anciens

“Rando des anciens” de Claire Page les 24 & 25 février 2018

Vendredi 23 Fevrier :

C’est en milieu d’après midi que nous arrivons chez Claire et nous installons Lilia dans l’endroit prévu. Nous allons saluer Claire qui est en pleine préparation culinaire pour le repas surprise du lendemain soir. Une question se pose, quel temps fera-t-il demain sachant que nous monterons sur un des sommets du Luberon. Pour l’instant nous nous réchauffons auprès d’un super poêle, les cinq chats cherchant leurs places prises par les nouveaux arrivants. En fin de soirée nous rejoignons la grande bastide de Bruno . Là aussi de bon canapés nous accueillent et notre hôte nous offre l’apéritif avec des canapés mais au pâté de sanglier maison. Champagne ! Claire propose de passer à table et chacun dîne à la fortune du pot. Auparavant elle nous avait distribué nos jolies chambres. Donc dodo à demain.

Samedi 24 Février :

Vers neuf heures ce matin , nous sommes prêts et Claire nous rassure, car un paysan lui a dit qu’il allait faire beau. Rassurés nous nous mettons trois polaires sous l’imper et le bonnet de laine, perso je me sens très sexy. Nous voilà partis vers les hauteurs passant par les prés et les hameaux . Nous croisons les chasseurs qui cherchent leurs chiens. Bientôt le brouillard nous empêche de goûter la beauté sauvage du Luberon. Nous passons sous la Beaume de l’Eau avant d’atteindre l’Aiguebrun et dans un pré verdoyant et mouillé nous attachons nos chevaux bien sages à quelques arbres. Arrêt court. Nous reprenons la route du retour en passant sous la forteresse de Buoux. Par un chemin montant et malaisé nous arrivons sur un sommet , visibilité nulle, Cyril sort la boussole et retrouve le sud. Nous redescendons longuement vers notre port d’attache. Les chevaux parqués, Claire nous requinque avec des boissons chaudes avant de rejoindre notre maison de campagne. Une bonne flambée nous attend, nos amis Caporgno nous rejoignent, ainsi que Christine et Marie-Thé . Tout ce joyeux monde partage les impressions de la journée en sirotant divers apéritifs. Au repas un délicieux parmentier au confit de canard complète les agapes. Le dessert qui est la tarte du Luberon est le prétexte, en ajoutant des bougies, de fêter les anniversaires de Bruno et Alain . Les digestifs délient l’esprit et les langues, Claire filme chacun disant un petit mot, seul Yvon n’a rien a dire, LOL !!!. Marc et ses blagues font rire la compagnie, faut rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête, la soirée finira tard entre deux cerises à l’alcool maison et le sucre au génépi. Autour de minuit et plus au lit, demain il fera beau !!!

Michèle Faure.

Dimanche 25 février:

Tout le monde émerge lentement après la soirée de la veille très animée et arrosée. C’est une agréable surprise de voir le soleil apparaître et à 10h les cavaliers sont prêts à partir malgré quelques défections, heureusement compensées par les arrivants du dimanche. Le départ est un peu décalé pour rechercher l’espiègle cheval de Gérard qui finalement était caché derrière un buisson. Ce sont 14 cavaliers qui démarrent toujours menés par Claire en direction de Lauris entre vignes et oliviers, on découvre quelques belles maisons entourées des mythiques cyprès du Luberon et passage par une bergerie d’un chevrier. On approche du massif du Luberon qu’on atteint après 1 heure et nous nous enfonçons par une belle piste qui permet un agréable galop. Peu après une montée plus accentuée pour arriver devant une belle bergerie en pierre magnifiquement restaurée avec une petite halte bienvenue. Nous admirons plus loin, la Tour Philippe édifié par Philippe Audibert au XIXème siècle qui voulait avoir un panorama magnifique avec une vue imprenable sur la mer ! La piste en crête nous permet d’admirer en contrebas les villages de Bonnieux et de Lacoste. Ensuite direction la forêt des cèdres créée au début du XXème siècle en introduisant des graines de cèdres de l’Atlas. C’est un cadre splendide pour notre pique nique à 13h au soleil en se mettant à l’abri pour éviter un petit vent frisquet. Bruno, en hôte toujours attentionné, nous fait la surprise de nous rejoindre.

 

Puis départ à 14h pour une descente abrupte et rocailleuse par la piste de Piralas, où nos chevaux expérimentés font merveille ce qui n’était pas évident quand, arrivés en bas, nous regardons ce que nous venons de descendre. Ce qui ne nous a pas empêché d’admirer la vue sur la vallée de la Durance. Heureusement une citerne se trouve là pour désaltérer nos ”amis” assoiffés. Il ne reste plus qu’à cheminer tranquillement par une belle piste pour rejoindre notre itinéraire du départ et rejoindre Puyvert vers 16h30. Une journée merveilleuse grâce à Claire que nous ne remercierons jamais assez pour le week-end qu’elle nous a organisé avec la complicité de Bruno qui nous a généreusement ouvert sa belle demeure (et sa cave à champagne!). Grâce à eux le 13 à cheval devient association ”5 étoiles”…

Nicole Montagné

 

http://www.pictureland.fr/v2/user-13_%C3%A0_cheval-5254.html

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*