W.Kend « Ferme Equestre » à Reillanne les 4 & 5 juin 2022

Sac de couchage, douche solaire, courses, le plein dans le camion, le van attelé… Hop on embarque les chevaux et c’est parti pour un beau week-end en perspective !!

Nous voilà arrivés après un long parcours aux écuries de Pimayon à Reillanne. 

Une fois installés, Alexandrine, la propriétaire des lieux et monitrice, nous fait une jolie démonstration de cheval en liberté dans la carrière. Suivi ensuite, en début de soirée, du barbecue, des grillades et du limoncello !! (avec modération)

Samedi :

Après une nuit douce, petit déjeuner à la fraiche dans le champ, juste à coté de nos chevaux avec la montagne en point de vue. Départ ensuite par des petits chemins sympathiques dans une ambiance décontractée et joviale. Arrivée devant le moulin de Montfuront entièrement restauré avec une vue superbe. Pique-nique ensuite dans la pinède à l’ombre des arbres par une chaleur écrasante. Sur le chemin du retour la magnifique fontaine de la place de Reillanne est un pur bonheur pour chevaux et cavaliers. Retour au campement où une bière fraiche nous attend ! Puis ensuite la douche solaire est un moment de détente appréciable et dépaysante. Déjà 20 h … direction la ferme auberge où un repas exceptionnel nous attend. Le chef nous propose une cuisine maison avec uniquement des produits locaux servi dans une salle magnifique et agréable. Quel festin de roi nous avons droit !! Le covoiturage du retour permet à chacun de rejoindre son camion pour une bonne nuit paisible près de nos chevaux.

Dimanche :

Après le petit déjeuner, départ avec une température beaucoup plus supportable que la veille. Nous parcourons de jolis chemins dans le parc du Luberon avec en paysage des champs à perte de vue de lavandin prêts à fleurir, de superbes propriétés en pierres sèches typiques de la région et au loin la montagne de Luberon. Arrivée au pique nique au Prieuré de Carluc, édifice médiéval creusé dans la roche, en grande partie détruit, ce qui en reste a traversé les siècles. Pas d’eau pour les chevaux à cause de la sécheresse déjà bien installée, mais c’est sans compter sur « Ugolin de Manon des Sources » alias Gérard qui a trouvé un local dans le sol et au fond un robinet. De retour au campement une boisson bien fraiche clôture amicalement ce joli week-end paisible. Merci à Michèle, Paul et Patrick pour la reconnaissance du parcours et leur implication dans ce week-end très sympa.

Christine Limoges

Voici le lien pour voir l’album et les photos prises par : Christiane, Christine, Laurence et Gérard Cantareil

Rando «Entre Drôme et Isère» du 14 au 22 mai 2022 de Gérard Schintu

Samedi 14 mai/ Dimanche 15 mai

Tout le groupe de notre rando s’est retrouvé à Roybon au gîte de la Dupré le samedi après midi. Nos chevaux sont confortablement installés dans de grands paddocks herbeux. Nous pouvons même  les observer de la salle à manger grâce à une grande baie vitrée donnant sur l’extérieur, super  sympa !! 

Chacun récupère ses chambres, petits chalets, dortoir lézardé très cosy, comme tout le reste des  aménagements, c’est un lieu que nous avions apprécié lors de notre premier passage en 2018, et  cela se confirme. 

Le dimanche 1er jour de randonnée, nous avons hâte de découvrir les lieux, nous sommes 17  cavaliers prêts à découvrir ce joli coin de l’Isère. 

Gérard, notre guide, nous conduit aujourd’hui à travers bois et prairies, direction forêt de Chambaran,  puis pique nique au bord de l’étang des Essarts.  

On termine notre journée avec 32 km dans les jambes de nos loulous ! 

Lundi 16 Mai

Ce matin réveil sous la pluie. On ne se presse pas et profitons du formidable petit déjeuner que nous  a concocté Claude, notre hôtesse.  

Le temps se lève, direction Montfalcon. 

Aux beaux paysages s’ajoute l’agréable odeur des sous bois. Les chemins sont souples à l’exception de quelques passages couverts de galets et très handicapant pour les pieds de nos chevaux. Vestige  du temps où l’Isère arrosait tout le département.  

Nous déjeunons à côté des ruines d’un château du 14 siècle. Nous avons des pique nique de  compétition, même les yaourts que l’on met dans nos fontes sont maison ! 

Arrivés à la Dupré fin après midi, ce lundi 34 km. 

 Aline ANFOSSI CONNES 

Mardi 17 mai 

Départ annoncé par notre guide Gérard à 9h30… on est tous à l’heure comme chaque matin, sous un  beau soleil. 

Nous partons du gîte pour traverser de nouveau un de ces jolies sous bois dans la combe de  Bugnasse. On arrivant à la Maison Forestière de l Étoile nous allons traverser la route en descendant vers un petit lac….et la…surprise passage impossible pour nous et nos montures… DEMI  TOUR…Gérard trouve de suite un nouvel itinéraire et nous allons continuer notre périple en passant  par des jolies forêts et des champs avec une vue magnifique sur la colline du Vercors. Un lieu de  pique nique se trouve en plein milieux des champs reposants. 

L après midi, sous un soleil de plomb, Gérard nous fait passer pour le retour par Varacieux. La  journée se termine sur le GR de pays Tullins-Vinay. On arrive au gîte à presque 19h après 37 km de  paysage de toute beauté.

Mercredi 18 mai

Le réveil est un peu raide après la journée de la veille mais nous sommes toujours motivés, heureux  et de bonne humeur. Allez zou, en selle à 9h30 comme d habitude… 

Nous partons pour un pique nique sur les pelouses de l’Abbaye N.D. de Chambaran en passant par  Dionay. Magnifique balade et cerise sur le gâteau, nous avons fait nos petites achats de souvenir à la  boutique de l’Abbaye après une sieste reposante. 

Pour le retour vers notre gîte Gérard nous fait passer par la forêt de Chambaran et le bois communal  de Chevrières. 

Au gîte un excellent repas, de notre dernière soirée, nous attend et nous allons faire nos valises pour  notre déménagement de demain. 

 Pétra 

Jeudi 19 mai  

Départ à 9h du gîte de la Dupré qui se trouve dans l’Isère, une douzaine de bétaillères en file indienne  se sont suivis pour faire une trentaine de kms pour arriver dans la Drôme au gîte Rupicapra, une magnifique bastide tout en galets de Drôme, des parcs à chevaux avec 1 mètre d’herbe. Départ vers  11h pour un petite balade ou nous mangeons au bord d’un lac, nous croisons beaucoup de vaches. Nous faisons route sous des belles forêts ombragées, les fraises sauvages nous font descendre des  

montures. Le dîner se fera à la Limone Vallée avec un repas gastronomique de pays.

Aline Espana 

Vendredi 20 mai

Nous voilà partis du gîte Rupicapra derrière Gérard carte à la main. Une balade près de Hauterives  nous mène par des sentiers herbeux en bord de culture vers une jolie rivière. Pause bien méritée pour  chevaux et cavaliers; Petra et Denis nous régalent de gourmandises : caramels et petits croquants.  Une sieste, parfois de la méditation indienne pour Marc, sont nécessaires pour retrouver des forces  pour l’après midi. 

En effet, cet après-midi, nous “chevalons”, (terme inventé par Aline), qui résume bien l’état de fusion  entre nous et nos chevaux après une journée d’environ 40 kms. La soirée est un vrai réconfort avec  un menu digne de grands restaurants, nous dégustons un fameux jambon au foin, plateau de  fromage, dessert… 

Samedi 21 mai

Gérard nous annonce une journée un peu plus courte, ce qui fut le cas. L’occasion d’apercevoir le  tombeau du facteur Cheval. Le soleil est de plomb, nous dépassons les 30 degrés. Cela ne  décourage pas nos ténors Marc et Denis qui donnent de la voix. Florence maintient son objectif de  marche à pied avec une cadence surprenante, cheval en main. Petra est ravie de sa jument qui est  passée de la peur de l’eau à la joie d’y jouer. Après 3h de monte le matin, nous nous installons en  forêt, et au milieu coule un ruisseau, l’idéal avec cette chaleur. Pascal, notre cow-boy fait une petite  sieste après un petit sandwich façon hamburger… ça c’est western ! D’autres papotent, racontent des  blagues, savourent les dernières gourmandises avec le café. 

On repart pour la dernière, Les Caporgno en tête et comme d’habitude la carte et les chemins ne sont  pas trop en phase, Gérard notre guide fait au mieux. Nous tentons de trouver un bar ouvert dans un  petit village car Alain nous a promis un petit rafraichissement (certains comme Aline rêvent de glace) mais seuls les chevaux pourront se délecter de l’eau claire de la fontaine.

Nous traversons la forêt avec ces chemins plein d’ornières, qui font avec les branches basses, des  petites épreuves techniques. Nous profitons de la fraicheur de l’ombre avant quelques passages sur  le goudron qui renvoie la chaleur. Du haut de la colline, nous apercevons le gîte. Mumu et son petit fils  Robin sont là pour nous accueillir. 

Voilà, tout le monde rentre, chevaux et cavaliers avec le bonheur d’une belle randonnée partagée  d’environ 250 kms, sans chute ni blessure. Nous finissons par un apéro au champagne au gîte de la  Limone pour fêter cela avec nos hôtes. Le chef a prévu une soirée fromage avec la Tartibleue, la  majorité est comblée, ce qui est sûr c’est que nous n’avons pas maigri et nous garderons le souvenir  d’une rando gastronomique ! 

Dimanche 22 mai

Nous partageons notre petit déjeuner, on se salue et nous levons le camp – heureux et détendus ! Un grand Merci à Marco de m’avoir permis de vivre ces précieuses vacances, Ugo a été merveilleux. Et un GRAND merci à Gérard pour nous avoir guidés durant cette belle randonnée.

Magali

Voici le lien pour voir l’album et les très belles photos prises par : Aline Espana, Denis, Magali, Pascal, Patricia Caporgno, Pétra et Poupette

J.P. à Fos sur Mer le 8 mai 2022 d’Audrey et Bernard Walter

Rendez-vous est donné aux écuries d’Antessane pour une journée de rando entre Fos et St Mitre, autour de l’étang d’Engrenier.

Chaleureusement accueillis par Audrey et Bernard, nous nous retrouvons au gré des arrivées et préparons nos montures dans la bonne humeur, puis accompagnés d’une dizaine de cavaliers du centre équestre, nous sommes une bonne trentaine à prendre le départ, menés par Audrey.

Le temps est doux et semble prometteur malgré les quelques pluies annoncées par la météo.

Les chemins sont propres et herbeux, propices aux échanges, entourés de vastes prairies. La végétation de printemps est d’un vert tendre et fleuri. Des paysages de plaines qui évoquent presque déjà la Camargue alternent avec des passages boisés de pins et de chênes, l’air embaume le thym et le genêt. Notre périple contourne le lac d’Engrenier qui laisse à de multiples reprises admirer ses reflets roses.

Vers midi quelques gouttes commencent à tomber quand nous approchons un couvert d’arbres où des tables sont installées. Heureusement la pluie ne dure pas ; Après quelques rafraichissements et rejoint par Marie-Thé et quelques amis nous attaquons avec appétit le buffet bien garni dont Bernard nous régale.

Après une bonne pause autour des tables et après avoir désaltéré nos chevaux, nous nous remettons en selle pour un après-midi tout aussi plaisant et dépaysant.

Comme la pluie se remet à tomber, de façon plus intense cette fois nous apercevons les écuries et nos camions, il était temps qu’on arrive, on s’en tire bien !…

Merci à Audrey et Bernard pour cette belle journée.

Nathalie

Voici le lien pour voir l’album et les photos prises par : Audrey, Elodie, Laetitia et Bernard Enjalbert

Week.end Montagne de Lure les 30 avril et 1er mai 2022 de Gérard Schintu

Vendredi soir :

Tiens, bizarre, j’entends que ma bipède bouge ma boite roulante mais il est 17h. La voilà qui vient me chercher et hop je monte dans cette boite. Ça promet un week-end avec les copains ça ! Je me présente pour les nouveaux : Almendra, la jument de Florence.

Après 1h30 de route, je les retrouve déjà installé, chacun dans son paddock fait-maison et ma bipède s’active aussi pour faire mon coin nuit avec de l’eau et du foin.

J’entend au loin les autres bipèdes et je sens l’odeur d’un barbecue, je crois qu’ils dinent ensemble.

D’autres copains arrivent encore plus tard que moi. J’entends des compliments sur l’endroit « que c’est mignon, c’est charmant, c’est grand etc.… ». Tout le monde a l’air ravi de cette nouvelle adresse. Aller, bonne nuit, demain il faut en être en forme !

Samedi :

Après le petit déjeuner buffet, les bipèdes arrivent. Ils ont bien dormi et ils sont en forme. Ça tombe bien car moi aussi ! J’ai montré à mes copains que je suis une vraie espagnole !

Après avoir traversé Sigonce et attaqué des belles montées, je me suis calmée car avec la chaleur, c’est dur ! On aperçoit des belles demeures en pierre et avec une vue panoramique. On voit aussi le sommet de la montagne de Lure.  On grimpe jusqu’à notre Dame de Lure, l’endroit se mérite. C’est la pause déjeuner/ repos. L’endroit est beau avec ces arbres centenaires. J’aperçois un ermite qui nous surveille depuis sa chaise longue.

On redescend et il y a quelques gouttes de pluie qui nous accompagnent. On entend l’orage et même vu des éclairs mais cela ne vient pas jusqu’à nous et tant mieux !

Sur une pistouille, je vois un copain qui s’énerve et fini par se mettre debout mais il se retourne ! Plus de peur que de mal …

En tout, nos sabots ont parcouru 32km ! Belle journée !

Une fois douché et propre, les voilà qui descendent au village, à pieds, d’autres en voiture, d’autre les 2. J’ai cru comprendre qu’ils  allaient  au resto du village. Les revoilà vers 22h passé, je dormais à moitié. Ils ont l’air content de leurs repas !

Allez vite au lit les 2 pattes, demain s’annonce une belle journée aussi.

Almendra (jument de Florence)

Dimanche :

Ce matin, nous sommes accueillis par un beau ciel bleu. Les chevaux ont tous passé une bonne nuit sous un ciel étoilé. Après leur avoir remis un carré de foin, nous profitons d’un petit déjeuner en extérieur sur la terrasse autour de trois tables des maisons du gîte Chante L’oiseau. Croissants, quatre sorte de pains différents, deux confitures maison, voilà le menu. Une fois restaurés, nous partons seller les chevaux puis reprenons la route descendante sur le village de Sigonce.

Contrairement à la veille, nous la contournons par le flanc est, laissant les dernières maisons avant, comme la veille, la première ascension. Là samedi, nos chevaux avaient beaucoup transpirés dès cette première montée. Cette fois,  ce fût différent, il ne fait pas moins doux, bien au contraire, mais les chevaux sont plus en forme. Passée, la première ascension, nous bifurquons sur notre droite avec en toile de fond les premiers sommets des Alpes.

Par de belles pistes nous cheminons avec une halte buvette pour les chevaux auprès d’une citerne. C’est ensuite au milieu des chênes verts que nous arrivons au monastère de Ganagobie marchant sur un chemin sinueux et fort caillouteux. L’arrivée sur le site est magnifique. Installée au milieu de plantation d’amandiers et d’une forêt de chênes verts, nous passons sur le flanc gauche de l’abbaye pour avancer vers la croix, bout du chemin qui surplombe la vallée de la Durance. Vue panoramique à 180°, demi-tour, abreuvage des chevaux et pique-nique sur le promontoire qui borde le parking. Repas froid pour la plupart mais chaud pour certains ! Cassoulet !

Après le repas à l’ombre d’un bosquet de chênes, nous redescendons, qui par la route, qui par le GR un peu escarpé qui coupe à travers les zigzags de l’asphalte vers la vallée de la Durance sans toutefois l’atteindre et nous repartons en direction opposée. Toujours sur de belles pistes marges, mais cette fois-ci silencieuse car dépourvues de cailloux, nous rallions notre point de départ non sans avoir traversé un cours d’eau dans lequel les chevaux boivent copieusement.

Une fois notre base rejointe, où Pierre et sa jument nous attendent, nous démontons les parcs provisoires et rangeons matériels et chevaux dans les vans ou les camions.

Nous nous félicitons de ce beau week-end, et nous quittons pour rentrer chez nous.

MERCI à Gérard notre guide pendant ces deux jours.

Yvan GAILLARD

Voici le lien pour voir l’album et les belles photos prises par : Christine, Bernard, Florence, Maryline et Pascal

JP «En partant de Nans les Pins vers la Ste Baume » le 16 avril 2022 de Maryline Lecourtier

Une vingtaine de cavaliers ont répondu présent à l’invitation de cette belle  randonnée à la Ste Baume.

Départ de Nans les pins,  accueillis de façon fort sympathique par Maryline et Christophe nos organisateurs du jour.  Petit déjeuner avant l’effort : café,  madeleines ….

Nous commençons à arpenter les chemins et les pistouilles envahis par pas mal de végétation.  Il vaut mieux être souple de la région dorsale, si l’on veut esquiver les branches basses et ne pas finir balafré !

Mais ces chemins sont sympa, ça change des DFCI. 

Nos chevaux assurent, ça monte bien et surtout c’est le premier jour où il fait si chaud. De plus,  nous connaissons cette année un printemps particulièrement sec : pas la moindre goûte d’eau ! 

Même les  lys martagnon, espèce  endémique de la Ste Baume sont en souffrance et peinent à éclore. 

Arrivés à l’hostellerie,  nous pique niquons gaiement,  et heureusement pour nos loulous un robinet d’eau dans les toilettes nous permet de les abreuver.

Certains auraient “siesté” davantage mais 3h de redescente nous attendent.

Nous arrivons aux véhicules en fin d’après midi,  la journée fût très agréable,  sportive tout de même avec 27 km au compteur.

Merci à Maryline et Christophe, on en veut bien encore !  Et à vous tous  d’être là.

Aline ANFOSSI CONNES

Voici le lien pour voir l’album et les photos que nous devons à : Lise et Poupette

J.P « De St Julien les Martigues vers la Couronne » le 9 avril 2022 de Sandrine Depaix

C’est sous un magnifique soleil néanmoins bien venté que Sandrine nous a accueillis pour parcourir les « chemins » de ses collines.

Rendez-vous était donné du côté de St Julien les Martigues vers la Couronne ce samedi matin.

C’est avec un chaleureux petit déjeuner agrémenté de douceurs que notre guide nous a souhaité la bienvenue, aidé de ses amis. Puis, départ pour la garrigue où nous avons traversé des pinèdes avant de nous retrouver face à la mer. Magnifique paysage à nous couper le souffle, le vent balayant la côte de vagues poussées par la houle. C’est à l’abri d’une chapelle que nous pensions prendre un peu de repos en profitant de nos pique-niques MAIS c’était sans compter sur la générosité de Sandrine !! Quel APERITIF !! Elle nous avait gâtés en préparant, avec ses amis, de délicieuses choses à manger … en telle qualité et quantité que nos pique-niques sont restés dans les sacoches et que  nous avons bavardés et bus des verres de l’amitié autour de cette table garnie si généreusement.

Le groupe de cavaliers que nous étions a pris ensuite le départ laissant à regret le bleu azur de notre Méditerranée et la magie de ce coin paradisiaque. Arrivés à nos véhicules, des boissons fraîches nous attendaient et clôturaient cette belle journée.

Il s’agissait de ma première randonnée en tant que membre du « 13 à Cheval » et je tiens à remercier Sandrine et l’ensemble des personnes présentes pour leur accueil, leur gentillesse et leur bienveillance. A très bientôt.

Sandrine Rozière et Esterel de Psalmody

Cavalière et cheval camarguais, heureux d’avoir intégrés « le 13 »

Voici le lien pour voir l’album et les photos prises par : Poupette, Sandrine, Gérard Cantareil et Sandrine (la nouvelle)

J.P « Coquillages & Crustacés » du 3 avril 2022 d’Alain & M.Thé

Les plus courageux parmi les cavaliers ou les moins frileux se sont retrouvés, emmitouflés comme en plein hiver, pour une belle matinée ensoleillée. Toujours un grand plaisir de chevaucher, tous derrière Alain, sur les sentiers de  Provence, avec une vue sur la Sainte Victoire !

Marie Thé et Alain nous ont reçus chaleureusement chez eux, bien à l’abri du vent. Les cavaliers qui avaient déclarés forfait à cheval la veille, étaient venus en voiture et nous attendaient.

L’apéritif, ainsi que la joie des retrouvailles, nous ont aidés à nous  réchauffer.

Les conversations allaient bon train tout en dégustant huitres, moules et autres crustacés. Malheureusement, tout ayant une fin, c’est l’heure de regagner nos pénates et nous voilà reparti vers nos véhicules, mais par un itinéraire plus court.

Un grand merci à Gérard et Christian qui ont ouvert les coquillages, Marie Thé et Alain qui se sont démenés pour trouver une solution pour qu’on ne souffre pas du froid, sans annuler la randonnée et Bienvenue aux nouveaux, Véronique et Yvan !

Pascale

Voici le lien pour voir l’album et les photos prises par : Christiane, Eloïse, Patricia et Maurice

« W.Kend dans la Ste Victoire » les 26 & 27 mars 2022 de Lise

SAMEDI :

Nous garons nos véhicules ce samedi sur un parking privé direction Ste Victoire puis nuit au Cagnard, le camion d’Yvon fera l’intendance.  Après le déménagement de matos, sacs, piquets …et j’en passe nous partons sur les hauteurs, ça commence par une bonne grimpette, une mise en jambe dés le départ, mais nous le  savons la Ste Victoire elle se mérite !!

Nous cheminons durant la matinée pour arriver jusqu’au barrage Zola, il porte le nom du père d’Emile Zola car il était  l’architecte de ce projet colossal pour l’époque.  Non loin de là  se trouve une belle habitation qui servait aux travailleurs lors de la construction du barrage, elle a été rénovée et appartient désormais au parc de Ste Victoire. C’est là que nous allons pique niquer,  il y a des tables en bois et une source qui coule timidement mais suffisamment pour abreuver nos chevaux. 

L’après midi direction les carrières de Bibémus.  Lieu mythique où Cézanne a passé une grande partie de son temps à peindre la Ste Victoire et ces carrières caractéristiques par leur couleur ocre. Une guide nous y accueille et durant 2h nous ferons une visite guidée fort intéressante et très éclectique,  en passant par le registre géologique,  culturel, géographique.  

Mais le temps passe et nous devons repartir vers le Cagnard, l’installation de nos loulous prend un peu de temps. Nous sommes accueillis comme toujours avec beaucoup de gentillesse dans cet endroit qui a son charme propre. 

Nous terminons la journée autour d’un apéro suivi d’un bon repas installés dans un marabout joliment décoré aux notes très personnelles comme tout peut l’être dans ce lieu. 

Mais il est temps d’aller dormir, passage à l’heure d’été nous perdons une heure de sommeil ! Et demain nous avons une belle étape. Merci à Lise et Yvon pour cette journée et à vous tous d’être là. 

Aline ANFOSSI CONNES 

DIMANCHE :

Après une bonne nuit de sommeil, et malgré le changement d’heure, nous voilà au petit déjeuner qui sent bon le café fraîchement moulu, les tartines et les croissants. L’estomac bien rempli on démonte les parcs de la veille où nos montures ont pu se reposer paisiblement. 

Le camion d’assistance se remplit de nos affaires et voilà c’est le moment de quitter nos hôtes bien sympathiques et gentils. C’est parti ! 

Direction la mythique montagne Sainte-Victoire. Après un parcours le long de la route et dans le village nous empruntons un chemin très rocailleux, avec des passages techniques et compliqués comme mes enfants et moi nous les aimons ! 

Après l’effort, le réconfort, c’est un paysage superbe qui s’offre à nos yeux, partout de superbes champs d’oliviers avec en toile de fond la Sainte-Victoire majestueuse et identique au tableau de Cézanne… Passage devant la carrière de marbre où nous prenons quelques photos et c’est repartie. L’assomption dans la garrigue par un petit sentier est superbe jusqu’au plus près de cette belle montagne. C’est difficile d’exprimer par des mots cette beauté sauvage et ce tableau unique qui nous régale les yeux à tous. Je comprends mieux pourquoi la Sainte-Victoire est si connue, visitée par des touristes venus des 4 coins du monde depuis toujours. Et pourquoi Cézanne en était fasciné. Petite pose pour prendre une photo du groupe devant un paysage à couper le souffle. Et nous redescendons à pied par un long sentier très technique et sympa. Nos chevaux sont vraiment bien braves ! Arrêt pique-nique bien mérité.

Après avoir mangé, nous revoilà parti par de nouveaux sentiers étroits, traversant encore des champs d’oliviers à perte de vue. Paysage de carte postale avec la Sainte-Victoire en arrière-plan…un régal. Nous franchissons ensuite la digue du barrage de Bimont, édifice impressionnant. Et bientôt l’arrivée aux véhicules laissés la veille sur un parking privé. 

Que de belles images dans la tête…

Ce fut un week-end exceptionnel en sensations, diversités et beautés de paysages. 

Un très grand merci à Lise de nous avoir guidés durant ses 2 jours, avec sa gentillesse et ses explications. Un très beau parcours à refaire sans modération !

 Christine

Voici le lien pour voir l’album et les nombreuses photos prises par : Christine, Lise, Maya, Sandrine et Pascal

W.K « St Julien le Montagnier » des 5 & 6 mars de Gérard Schintu

Nous voilà parti,  ma fille et moi,  vendredi en fin d’après-midi pour un week-end qui s’annonce convivial en compagnie d’une nouvelle troupe de cavaliers que nous ne connaissons pas encore. Après 2 h de route sans aucune difficulté de GPS, nous apercevons au bout d’une longue piste interminable une superbe propriété avec une vue magnifique. Un lieu reposant au milieu de champs à perte de vue. Une fois le parc fait et nos chevaux  tranquillement installés à côté des nouveaux copains du week-end,  nous découvrons notre chambre très sympathique.

Vite à l apéro !

C’est dans une splendide salle chaleureuse à la cheminée impressionnante que nous faisons la connaissance des cavaliers autour d’un kir. Le repas servi par nos hôtes du week-end nous régale. C’est déjà l’heure d’aller ce coucher, et les étoiles dehors dans le ciel nous font espérer que la pluie ne s’invitera pas trop dans le week-end.

Samedi : Après une bonne nuit de sommeil dans des lits très confortables, le petit déjeuner à volonté digne des grands banquets nous attend. Départ à 9 h 30 dans la bonne humeur et même quelques rayons de soleil nous accompagnent. Le cheval de ma fille Lucie, pas habitué à autant de chevaux en même temps, manifeste son énergie débordante. Lilian lui prête son cheval pour quelques kilomètres pour que Lucie puisse se détendre,  merci  à toi !

Ensuite tout rentre dans le calme et la balade peu continuer. La pluie fine nous rejoint pendant quelques kilomètres mais au moment du pique-nique un beau soleil nous réchauffe. La vue sur le lac est superbe. Retour au domaine vers 16 h. Le soir au repas c’est daube de sanglier, un régal !! Notre président fête son anniversaire, bon anniversaire Alain !!! Et on boit un coup en son honneur. C’est déjà l’heure d’aller ce coucher. Comme ça passe vite….

Demain nouvelle journée de cheval avec un groupe très sympathique et le soleil frais d’un mois de Mars. Ma fille Lucie et moi avons été ravis de ce joli week-end organisé par Gérard. 

Christine

Notre dimanche commence avec le soleil et la gelée matinale de Saint Julien le Montagnier. Nous allons voir et nourrir nos chevaux respectifs et s’assurant que leurs nuit fût bonne.
Un bon petit déjeuner nous attend et toujours aussi convivial servi par nos hôtes à nos petits soins. Cette ambiance qui met tout le monde de bonne humeur et donne le sourire. Notre guide Gérard donne le départ et nous partons à pied avec nos chevaux pour nous mettre en jambes et se réchauffer de ce début de matinée. Le soleil est bien là, ça annonce une bonne journée. Ces beaux chemins qui se dessinent nous offrent de beaux points de vue et  ont une belle couleur rouge ocre, en direction de Quinson. À midi nous arrivons au lac, où nous attachons nos chevaux et une pose pique nique. Nous profitons des tables et chaises qui étaient là nous attendant, sous le soleil. En repartant certains baignent leurs chevaux, et notre Michel voulant faire plaisir à son cheval qui par manque de chance c’est pris dans la vase et c’est enfoncé. Il a fini par se baigner lui aussi. Plus de peur que de mal, heureusement pour eux tout le monde repart dans l’émotion mais avec le sourire.
Nous remontons sur la colline pour regagner les chemins du retour laissant derrière nous le lac de  Quinson. 

Nous regagnons le gîte, où bien que ce soit le retour et la fin du week-end, toujours cette ambiance et la convivialité de ce groupe reste intacte. 

Nous embarquons nos chevaux en se disant tous à la prochaine fois. En ayant une belle pensée pour ce week-end qui vient de s’écouler. Merci à notre guide Gérard.

Eloïse

Voici le lien pour voir l’album et les belles photos prises par : Cathy, Christine, Eloïse et Lise

J.P « Rando et dégustation aux Vignerons de Roquefort La Bédoule » le 26 février 2022 de Florence OBRY

Fait rare au 13 A CHEVAL : c’est une petite équipe de 7 cavaliers qui se met en selle pour cette journée, peut-être parce qu’elle est organisée un samedi. En tout cas, c’est bien agréable.

Il fait beau et le ciel dégagé nous permet d’admirer depuis la vigie du cabanon des Gardes toute la côte du Bec de l’Aigle à la Ciotat jusqu’aux îles des Embiez. Nous descendons ensuite sur Roquefort et après avoir attaché les chevaux chez Florence, nous nous rendons à la cave coopérative de Roquefort La Bédoule où nous attendent Christophe, le frère de Florence qui y travaille, et Marie-Thé pour une dégustation (avec modération) de toute la gamme de la cave : blanc, rosé, rouge. Heureusement, pour accompagner cette dégustation, Florence nous a préparés de délicieux toasts de tapenade et crème de chorizo faites maison. Les vins sont bons et à des prix raisonnables, nous passons commande car Philippe a la gentillesse de nous les amener aux camions en fin de journée.

Puis nous prenons le temps d’un pique-nique à table chez Florence en plein soleil. Nous apprécions encore les talents de pâtissière de Florence : son gâteau roulé à la fraise est extra et ses cookies diaboliquement bons !

Le retour se fait par des pistes galopantes et nous en profitons, vu notre petit nombre. Nous surplombons le domaine de Grand Rouvière dont nous avons découvert le vin à la cave et la vue est belle sur le pic de Bertagne et la Sainte-Baume. Nous arrivons à une heure raisonnable aux vans même si le GPS affiche 30 km parcourus sur la journée : on ne les a pas vus défiler ! Un grand merci à Florence pour cette belle journée et son organisation au top 

Lise

Voici le lien pour voir l’album et les belles photos prises par : Lise et Florence